Les troubles du comportement et leurs symptômes

Troubles du comportement

Le comportement se définit comme étant une manière d’agir. Il peut donc varier d’une personne à une autre. Chez certains individus toutefois, ce comportement peut présenter quelques troubles, c’est-à-dire des anormalités. En effet, il n’est pas rare de voir des personnes, enfants, jeunes ou adultes, agir excessivement. Elle crée de l’agitation, montre de l’agressivité ou aime faire du bruit sans aucune raison apparente. Lorsqu’une personne est dite hyperactive, il est important de la calmer et de l’aider à s’apaiser. C’est en général cet excès d’énergie que l’on considère comme trouble du comportement. Il peut également se traduire par un certain manque. Quelqu’un qui ne s’intègre pas, qui préfère se cacher dans un coin et qui ne montre aucun signe d’intérêt peut tout aussi bien poser problème. Quels sont alors exactement les troubles du comportement et leurs symptômes ? Voici les points les plus importants à retenir sur ce sujet.

Les troubles du comportement : des troubles qui peuvent toucher n’importe qui

D’une manière générale, les troubles du comportement affectent négativement la vie de la personne concernée. Cette dernière fait régulièrement face à des difficultés qu’elle n’arrive pas à gérer ou qu’elle ne peut pas comprendre. Ces troubles touchent toutes les populations et ne font aucune distinction sur le sexe ou l’âge. Lorsqu’un individu présente un trouble du comportement, ses réactions deviennent étranges. Il peut ne pas s’en rendre compte, mais ses proches et entourages arrivent à percevoir distinctement des changements. Il est toutefois important de noter que cette maladie peut être chronique ou permanente. Il n’est pas rare de voir des gens s’en sortir sans avoir suivi de traitement. D’autres, après plusieurs années de thérapie n’arrivent pas à aller mieux. Leur qualité de vie se dégrade de plus en plus, de même que leur santé mentale. Leur esprit ne fonctionne plus correctement, ce qui finit par les empêcher de travailler, de rester en communauté ou de vivre seul. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les personnes présentant des troubles du comportement sont pris en charge par des professionnels et instituts spécialisés. Compte tenu de ces nombreuses facettes, vous pouvez voir ce site pour plus d’infos. Vous pourrez y trouver des informations plus concises qui pourront vous être utiles. Quelques coordonnées y sont également mentionnées si vous souhaiterez vous entretenir avec un expert ou un médecin spécialisé.

Les différents types de trouble du comportement

Il existe généralement deux types de trouble du comportement. Le premier concerne le trouble oppositionnel avec provocation. Celui-ci met les jeunes ou personnes concernés dans des situations compliquées avec les gens qui interagit avec eux au quotidien. Les conflits peuvent se produire à l’école, à la maison ou encore dans les organisations diverses où ils se trouvent. Les symptômes de ce trouble se traduisent notamment par de la colère ou de l’irritabilité. Il se peut également que la personne ait tendance à défier les gens qui lui parlent ou à présenter un signe de malveillance. Le second type de trouble est connu comme étant le trouble des conduites. D’ordinaire, il concerne davantage les enfants et les jeunes. Ces derniers ont alors du mal à respecter les droits des autres. Ils n’arrivent pas à mesurer les peines et les chagrins qu’ils causent à autrui ou encore la gravité de leurs actes. Compte tenu de l’état d’esprit dans lequel ils se trouvent, il n’est pas rare de voir des jeunes présentant une telle maladie, attaquer sans scrupules des êtres humains ou des animaux. D’ailleurs, selon certaines études, les enfants qui terrorisent et intimident leurs camarades de classe présentent souvent des troubles du comportement. Ils deviennent colériques et aiment se défouler sur leur entourage, en tentant de le blesser de toutes les manières possibles.

Les symptômes du trouble oppositionnel avec provocation

Pour faire un diagnostic rapide, quelqu’un qui présente un trouble oppositionnel avec provocation perd souvent son sang-froid. Il devient rancunier et ne souhaite en aucun cas s’expliquer ou écouter les explications des autres. Il se peut aussi qu’il cherche toujours des disputes, que ce soit avec ses parents, ses professeurs ou tout autre personne qui essaie d’entrer en contact avec lui. On peut également penser qu’une personne présente des troubles du comportement avec provocation si elle se réjouit des malheurs des autres, que lui-même a déclenché. Si un de vos enfants ou vos proches commence à ne pas respecter les règles que vous avez imposé, n’hésitez pas à surveiller ses faits et gestes. Les troubles du comportement sont plus faciles à soigner si leurs causes sont détectées à temps. Bien qu’il ne soit pas possible de déterminer avec exactitude leurs facteurs, un professionnel pourra toujours essayer de comprendre les raisons d’un tel changement. Cette maladie peut aussi se présenter par des malveillances ou des inconsciences. En effet, certains individus présentant des troubles psychiques blâment toujours les autres pour ses erreurs et ne prennent jamais en compte leurs fautes. Dans leur tête, ils ont toujours raisons et ne doivent aucunement se justifier ni s’excuser.

Les symptômes du trouble des conduites

Le trouble des conduites se traduit principalement par des problèmes typiques de la période d’adolescence. D’ordinaire, l’enfant ou l’adolescent ne respecte plus ou très rarement l’autorité des grandes personnes. Il n’éprouve aucun remord, même si ses actes ont des répercussions négatives sur la vie des autres. Il commence alors à causer délibérément du mal en disant des mots blessants ou en détruisant des objets de grande valeur. Certains arrivent même à un stade plus élevé ou ils brûlent des maisons, violent des personnes ou torturent des animaux sans s’arrêter jusqu’à ce qu’ils meurent. Bien évidemment, il existe d’autres troubles plus spécifiques tels que la schizophrénie ou encore le trouble de la personnalité. Les troubles bipolaires comptent également parmi les plus problématiques, étant donné qu’elles peuvent pousser la personne au suicide. Pour éviter tout risque et complications, n’hésitez pas à consulter ou faire consulter dès que vous remarquez des changements.

L’apparition des troubles

Si les symptômes des troubles du comportement sont plus ou moins clairs, il est à noter que ces troubles peuvent se manifester de différentes façons et à des âges très variés. Dans la plupart des cas, elles apparaissent entre 15 et 20 ans, c’est-à-dire à l’adolescence. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle il est difficile de les diagnostiquer. Il se peut également que ces troubles psychiques apparaissent à 25 ou 30 ans. Cet âge représente généralement l’entrée d’une personne dans la vie active. Le trouble est dans ce cas-ci causé par des changements importants qu’elle n’arrive pas à gérer. Dans tous les cas, les troubles peuvent se manifester progressivement ou brutalement. Au tout début, la personne devient silencieuse, elle dit des propos qui sonnent bizarres ou s’éloigne sans aucune raison de ses amis. Ensuite, elle finit par devenir complètement hystérique ou à s’isoler du monde. Si les troubles apparaissent de manière brutale notamment dans le cas d’une schizophrénie, consulter aussitôt que possible s’avère indispensable. Pourquoi ? Ce cas de figure entraîne dans la plupart du temps un danger pour la personne et ses proches. Il se peut qu’elle ait envie de mettre fin à sa vie, de blesser sa famille ou de montrer une extrême violence qui conduit à des blessures graves, bien qu’elles ne soient pas toujours intentionnelles.

Comment les entreprises peuvent lutter contre les risques psychosociaux ?
C’est quoi les risques psychosociaux ?